Je crée quelque chose presque chaque jour, question de passer le temps. Quelque chose qui n’a d’autre but que de distraire, faire rêver, même si ce n’est qu’une seconde à la fois. Une façon pour moi d’échapper à la lourdeur du monde, ses contraintes et ses politiques.

Je partage ces légèretés.

J’ai cette chance pour quelques années encore. Ensuite, je devrai retourner travailler pour faire entrer un peu d’argent, juste ce qui est nécessaire.