Textes

Plume fontaine

Aussi appelée stylo plume. Quelle appellation est la meilleure? La plus juste? Je ne sais pas.

Étant tristement fatigué depuis un bon bout maintenant (mais il y a de la lumière au bout du tunnel 😊 voir un peu plus loin), j’ai passé un peu de temps à faire du ménage dans un bac de crayons et autres objets « de bureau ». Qu’ai-je trouvé? Retrouvé? Ma plume fontaine, celle qu’on m’avait offerte il y a bien une quinzaine d’années. Je l’ai nettoyée et elle fonctionne comme au premier jour.


J’ai beaucoup aimé écrire avec cette plume. J’ai arrêté de l’utiliser pour une raison, laquelle? Je devrai bientôt acheter de l’encre car ma petite bouteille est presque vide.


Tout petit détail de vie que le repos forcé amène à considérer avec une forme d’importance qui autrement, dans le plan et la fluidité d’une vie « normale », aurait passé entièrement inaperçu. Ce qui m’amène à penser à quel point j’aime les détails, les petits éléments furtifs qui surgissent à chaque jour. Beaucoup de mes créations sont spontanées : fils tirés à même le tissage du temps (mmm, non ça fait trop prétentieux, trop « poésie volontaire » mais je laisse quand même).


Plusieurs heures pour écrire ce petit texte et le relire et tenter de le corriger. C’est l’heure d’un médicament, celui qui peut-être me sortira de ce fâcheux moment de fatigue et de concentration niveau 0. Par hasard je découvre que la pilule a une couleur qui s’agence avec les chips de maïs bleu. C’est presque beau.

Pour finir, petite musique aux mille éclats sonores, facettes microscopiques.

Leave a Reply

%d bloggers like this: