Avec les outils actuels à notre disposition et un peu de talent, souvent même pas du tout, il est possible de complètement changer le narratif et le contexte d’une photo. Au début, il y a de ça plusieurs années, on ne le savait pas : on pensait les photos encore d’exactes représentations du réel (à moins bien sûr que des effets particuliers mais clairement identifiables servaient à présenter une impression artistique). Aujourd’hui c’est fini. Aucune source n’est fiable. On change les personnes, les lieux avec facilité pour interférer avec la réalité, nous tromper, pour appuyer des idéologies.

Ayant cette idée en tête, et prenant deux photographies identiques que j’avais imprimées il y a quelques mois, j’ai pensé imiter le mensonge du « réel de la photographie ». Un pas de plus et les pièces découpées, réorganisées, désordonnées, proposent un tout nouvel objet. L’imitation ne consiste pas ici à copier la technique pour modifier une image mais à utiliser l’objet imprimé, dans ses limites et sa réalité propre, pour lui donner une nouvelle narration, évoquer un nouveau contexte.

L’étoile, suggérée par les pointes des petits bouts de photos, se voit superposée un soleil qui vient d’une autre image.

* * *

With the current tools at our disposal and a little talent, often not even required, it is possible to completely change the narrative and the context of a photograph. At the beginning, several years ago, we did not know: we thought the photos were exact representations of reality (unless of course, particular but clearly identifiable effects were used to provide an artistic impression). Today it is over. No source is reliable. We can change people, alter places with ease to interfere with reality, to deceive, to support ideologies.

With this idea in mind, and taking two identical photographs that I had printed a few months ago, I thought of imitating the lie of “real photography.” Cutting pieces, rearranging, creating chaos, all that to compose new objects. The imitation here does not consist in copying the technique to modify an image but in using the printed object, within its limits and its own reality, to give it a new narrative, to evoke a new context.The star, suggested by the tips of small pieces put in circle, is complemented with a superimposed sun that comes from another image.