ou, en français : Inktober en mode médicolégal. J’avoue cependant que le mot “forensic” est plus intéressant à l’oreille que le lourd “médicolégal”.

Ceci mis à part, ci-dessous une série de photos du panneau de carton qui a essuyé plein de petites taches d’encre, plein de barbeaux accessoires à la création des 31 images d’Inktober.

À suivre pour la suite des choses, un autre projet (comme si je ne m’en donnais pas assez à faire) “Monochromes avec Allen Ginsberg“.