Uncategorized

Quitter Adobe, suite (2)

J’ai désinstallé toutes les applications Adobe. Oh !

J’ai pensé que c’était plus simple de m’adapter à de nouveaux logiciels sans avoir les anciens sur mon ordi et resté tenté de les utiliser et… ne pas faire les progrès que j’anticipe avec les nouveaux.

Avec Affinity Photo, ça va bien. Il me manque des fonctionnalités et des options (les lister ici c’est un peu embêtant parce que je n’ai pas tout noté).

Avec Affinity Publisher, ça va réellement bien : ça fait tout ce que je veux, mais ça n’est pas encore InDesign quoique je n’ai pas besoin de toutes les fonctionnalités.

Avec Affinity Designer, c’est OK. Là encore il me manque des trucs mais je les trouve dans CorelDraw. Le dessin vectoriel c’est surtout pour les icônes de Paintual (presque toutes à faire… un jour).

Quant à DaVinci Resolve, j’ai trouvé cette vidéo qui m’a permis de tellement bien démarrer que Adobe Premiere ne me manque déjà plus : https://www.youtube.com/watch?v=52vK5mzl1jQ (en anglais mais c’était tellement clairement expliqué).

J’ai découvert DarkTable (en ai-je déjà parlé?) : https://www.darktable.org/ . C’est juste incroyablement puissant avec sa surabondance de fonctionnalités. Peut-être trop. RawTherapee est plus simple à utiliser. Les contrôles (boutons, slider, etc.) sont aussi plus faciles à manipuler (ne jamais faire de contrôles trop petits c’est juste agaçant). Je garde les deux logiciels sur mon ordi (quand c’est gratuit on en profite). Je dirais que DarkTable permet des effets créatifs surprenant quand on joue avec les sliders sans trop savoir ce que ça fait sur une photo.

Autant RawTherapee que DarkTable m’apparaissent plus compliqués que Lightroom lorsqu’il s’agit d’exporter les photos développées, question d’habitude. Quelque chose que je n’aimais pas de Lightroom c’était le foutu catalogue qui remplissait le disque dur de l’ordi avec des copies d’images que je classais ailleurs dans mes fichiers de travail. Maintenant je n’ai plus ce problème. Je comprends que pour les photographes professionnels le catalogue apparaît comme un indispensable.

Quelques photos ce matin autour de chez moi. Toutes développées avec RawTherapee et / ou DarkTable. La luminosité n’est pas exactement celle que j’aime donner à mes photos parce que je n’ai pas encore développé les automatismes nécessaires avec ces logiciels.

11 comments

    1. Merci mais je ne suis pas très doué pour donner des cours. À l’occasion j’explique comment je fais mes trucs mais en relisant mes posts didactiques j’ai toujours l’impression que c’est ennuyeux.

      À savoir, j’ai presque tout appris comment tripoter les logiciels d’images, vidéos, musique et mise en page sur Youtube.

      1. J’ai besoin d’apprendre mieux le maquillage photo

        Mais cela m’a toujours dépasser sur Adobe voilà pourquoi je souhaite que vous me donnez le logiciel de base qui puisse me permettre de déplacer une image et la située ailleurs ….Merci

      2. Pour vous faire la main, vous pouvez essayer Gimp (https://www.gimp.org/) ou Krita (https://krita.org/en/) . Ce ne sont pas des logiciels de base mais si l’édition photo vous intéresse, vous vous sentirez très vite limité par des logiciels de base. Les deux options précitées sont gratuites, aucun risque.

        Pour ces logiciels et bien d’autres, YouTube contient une tonne de tutoriels pour tous les niveaux.

        J’ai mis plusieurs mois à être à l’aise avec Photoshop. Depuis, en à peine 2-3 jours, je suis tout à fait dans mon élément avec Affinity Photo (mais c’est pas gratuit).

  1. Moi aussi, j’ai abandonné Adobe et j’ai pris Affinity Photo, Designer et Publisher. Cela c’est nickel ! Bien sûr, quelques trucs me manquent mais ça va venir les prochaines mise à jour pour évoluer. Dans le monde, il y a déjà 2 millions utilisateurs de Affinity. Ce n’est pas mal.

      1. sûrement beaucoup mais pas tous. Il y a des clients loyaux (ou pris dans l’écosystème Adobe pour toutes sortes de raisons). Si Adobe avait un mode d’abonnement plus flexible, comme par exemple X$ par mois par application plutôt que ses groupements “photo”, “vidéo” etc, j’aurais changé mon abonnement pour ne conserver que Photoshop, Lightroom, Premiere, After Effects et Audition [que j’adorais tout particulièrement])..

        J’ai mis tant de peine à apprendre Photoshop, heureusement ce savoir se transpose très aisément vers Affinity Photo 🙂

Leave a Reply

%d bloggers like this: