Tiens, faisons-en un mini journal.

Depuis la dernière fois j’ai pu jouer davantage avec DaVinci Resolve. J’ai découvert (autre zut!) qu’il ne supporte pas les fichiers WMV, et encore là j’en ai des milliers (surtout des trucs glanés ici et là et d’autres conversions de cassettes VHS). Prism de NCH Software pourra les convertir (à suivre).

En passant, Prism travaille plus rapidement si on demande une sortie en moins bonne qualité (pour des conversions VHS, on peut utiliser la très plus mauvaise pire qualité et ça donne un bon résultat… ciel que la vidéo a changé depuis !!).

Trop habitué à naviguer tout au long des vidéos dans Premiere pour déterminer les sections à couper et exporter, je trouve que Resolve n’est pas aussi chic type: il me semble y manquer quelques raccourcis claviers. Manuel d’instruction à éplucher certainement. Mais ce petit hic me fait hésiter à faire la transition rapidement.

Resolve exporte réellement beaucoup plus vite que Premiere quoique j’ai remarqué que si l’on met les tâches d’exportation en queue dans Media Encoder, ça va plus vite. Resolve, du moins dans sa version gratuite sur mon ordi, n’a pas autant de paramètres de configuration pour l’exportation des MP4. Après quelques faux pas, j’ai trouvé ce qui me convient pour le moment. En revanche, je dirais que c’est un peu moins intimidant que ce qui est offert dans Premiere.

Je peux déjà me passer entièrement de Lightroom tant RawTherapee est incroyablement riche et puissant. Il y a plein de bidules qui font des trucs dont je n’ai aucune idée (et ça ne me concerne probablement pas étant donné l’usage limité que je fais du développement de photos numériques).

Me posant comme limite de ne pas jouer avec mes logiciels habituels, j’ai tourné un peu mon attention vers des projets manuels : de la vraie peinture, de vraies surfaces. L’atelier est actuellement saturé de surfaces en train de sécher, alors il est inutilisable jusqu’à demain matin. Accès bloqué pour ne pas avoir des traces de pattes de chat ou de chien sur les surfaces 🙂

Ci-dessous, quelques photos de trucs en cours. Rien de joli sinon des expériences pures. Couches après couches, ça donnera quelque chose, sinon on découpe ou on repeint par dessus ou encore on triture à l’ordi.