Andy Warhol, in his own words

Vidéo sur YouTube de Jordan Stone que j’ai regardé aujourd’hui. Un montage d’entrevues et autres pièces où Andy parle, parle, parle. Il ne bouge pas beaucoup. Peut-être justement faut-il être toujours en mode retenue pour exister paisiblement au sein des vagues, surtout à cette époque. Ça bougeait beaucoup.

Est-ce qu’on bouge beaucoup aujourd’hui ? On s’agite beaucoup en tout cas. Ce qui est différent.

Peu importe, je reste fasciné par sa capacité à enregistrer son présent.