Chien

Ça avance mais là je bloque. Chaque petit trait de pinceau sur le chien et il peut devenir un désastre. Avancer avec précaution.

Sinon, juste pour jouer, une image que j’ai retravaillée un peu qui me rappelle le légendaire HAL

Et cette horreur que je vais enfin faire avancer tout en écoutant Simple Minds, question de me rappeler de bons souvenirs et de faire reconnecter de vieux rêves échoués avec mes aspirations du moment.

Finalement, un post à accès gratuit sur ma page Patreon : https://www.patreon.com/posts/comment-how-29974235 .

D’autres bonhommes

Rien de tel que la pratique pour arriver à quelque chose.

En attendant de “quelque chose” de bien survienne, j’ai des “quelque chose” qui me font pouffer de rire. À tel point que ces bonhommes vont servir à créer d’autres bonhommes à partir de portions de ceux-ci.

Patreon

J’ai ouvert une page Patreon ( https://www.patreon.com/belisssle ). Essentiellement cette page, dont le contenu est majoritairement accessible par souscription, me permettra de financer lentement mais sûrement la création de deux livres imprimés sur demande (avec un service du type https://www.lulu.com . Il y a encore plein de détails flous dans mon projet quant à la disponibilité finale des livres et leurs formats mais j’y réfléchis.

Les deux livres en question sont:

  • Le catalogue (Le Catalogggue, avec 3 g comme Belisssle avec 3 s) commenté de mes créations jusqu’à la date de parution (ce qui en fera le Cahier numéro 4, le 5e [qui était en fait le premier, il faut bien s’amuser dans la vie] était un livret d’artiste tiré à 60 exemplaires — et ne sera pas réédité. On peut donc aussi s’attendre à un Cahier 3, puis un 2 et un numéro 1. Les sujets de ces futurs cahiers ne sont pas déterminés et je ne les limite pas à être des catalogues;
  • Un journal d’un voyage imaginaire (c’est en bonne partie pour cette raison que je réactive mon intérêt pour l’aquarelle: il me semble que c’est le medium tout indiqué pour illustrer un tel ouvrage), un voyage double où je me donne le droit de divaguer à souhait.

Sur Patreon je vais publier des versions PDF des travaux en cours de ces deux ouvrages, question de ne pas laisser les abonnés sur leur faim et aussi, chose à laquelle je n’avais pas pensé avant d’écrire ces lignes, profiter de leurs commentaires pour en raffiner certains aspects.

Patreon me semble me permettre d’explorer davantage l’ensemble de mes intérêts créatifs, non pas que ce blogue me contraigne de quelque façon que ce soit; ce n’est qu’une intuition. Je pense aussi que l’effet de souscription saura m’inciter à mieux structurer mes posts autant sur Patreon qu’ici sur mon blogue, car oui, le blogue continue dans sa forme actuelle. Structurer mon temps de travail est une conséquence du fait que je réalise, peu à peu, de la valeur de ce que je fais (on n’entrera pas dans les tourments intérieurs, surtout pas aujourd’hui, une journée pluvieuse et grise 🙂 ), non pas tant de la valeur monétaire que de la valeur d’échange, de discussion, de rêve.

Le blogue est l’espace public, le point d’entrée de mon expérience créatrice en ligne. Patreon sera un lieu plus intime, spécialisé, malgré la grande variété des techniques que j’aime explorer.

Après avoir atteint une sorte de plateau créatif, vécu un état de latence, je sens que ces nouvelles options vont m’être énergisantes pour la suite des choses.